La Maison Universitaire de l’Éducation Bourgogne-Franche-Comté

Lancée en juillet 2017, la « Maison universitaire de l’éducation Bourgogne-Franche-Comté » (MUE BFC) associe les rectorats de Besançon et de Dijon, la Comue UBFC, les universités de Bourgogne et de Franche-Comté et Réseau Canopé-Direction territoriale académies de Besançon et de Dijon.

Ces six acteurs majeurs de l’éducation en région se sont engagés à relever ensemble et de façon systémique les défis éducatifs du XXIème siècle qui se posent à l’enseignement scolaire et supérieur. Pour cela, ils partagent la vision d’une MUE BFC qui fédère et met en synergie les compétences et les expertises de la recherche et de l’éducation et fait évoluer les pratiques par l’information, la formation et le développement professionnel des formateurs, des enseignants et des enseignants-chercheurs.

Située au cœur d’un écosystème d’excellence pédagogique, didactique et scientifique innervé par l’innovation et ouvert sur la société, la MUE BFC a vocation à irriguer l’ensemble du territoire, en combinant l’initial et le continu, le formel et l’informel, le matériel et l’immatériel. Elle a pour objet :

  • la constitution d’un cadre de recherche et développement de rayonnement international pour l’éducation ; 
  • l’ouverture internationale ;
  • la transformation pédagogique dans l’enseignement scolaire et supérieur ;
  • le développement de la culture du numérique chez les enseignants et les enseignants-chercheurs ;
  • la formation initiale et tout au long de la carrière des enseignants ;
  •  l’évaluation et l’amélioration continue des pratiques et des dispositifs ;
  • la communication, la valorisation, le transfert et l’essaimage des bonnes pratiques.

La MUE BFC associant des acteurs de cultures, de tailles et de modes de fonctionnement très différents, même s’ils travaillent régulièrement ensemble, sa gouvernance se doit d’être consensuelle, équilibrée, ouverte à de nouveaux membres et évolutive dans son architecture et ses modalités de fonctionnement.

Depuis septembre 2018, la gouvernance de la MUE BFC consiste en :

  • un comité de pilotage politique et stratégique où siègent les dirigeants des institutions partenaires, le directeur exécutif de la MUE BFC ainsi que des représentants de l’agglomération et de la région, de l’État et des ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur ; 
  • un bureau exécutif, chargé de mettre en œuvre la stratégie arrêtée par le comité de pilotage, de faire des propositions à ce dernier et de coordonner l’ensemble des missions et actions relatives à la MUE ;
  • un  comité scientifique et pédagogique composé  de chercheurs, de praticiens et de représentants du monde socio-économique, chargé de fédérer et mettre en réseau les acteurs de la recherche et de l’éducation pour élaborer et conduire le projet scientifique et pédagogique de la MUE BFC.

Le projet scientifique et pédagogique concrétise la réponse conjointe et systématique que les acteurs de la MUE BFC entendent apporter aux questions d’éducation. Son élaboration, initiée par un premier appel à projets en juin 2018, s’effectue au fil de l’eau, en construisant des collaborations entre les partenaires sur la base des projets qui émanent de chacun d’eux. Ainsi, sur les 72 projets initiaux, il a été construit 9 projets structurants portant sur des thématiques en lien avec le climat scolaire, les nouveaux espaces d’apprentissages, les technologies éducatives, la pensée informatique, la médiation culturelle et scientifique et l’international.

Cette expérience de structuration de la collaboration autour de projets communs a révélé le foisonnement des initiatives sur le terrain de l’éducation et de la formation au sein des différentes institutions partenaires. Ces projets seront systématiquement documentés, évalués et validées par le comité scientifique et pédagogique à des fins de valorisation et de diffusion, afin d’irriguer l’ensemble du territoire.

Accompagnée par la recherche universitaire, les acteurs de terrain et les dispositifs d’ingénierie pédagogique, d’évaluation, de transfert mis en place par les institutions partenaires, la MUE BFC doit contribuer à décloisonner les structures, renforcer la collaboration entre les différents acteurs et impulser une dynamique de changement et d’innovation.

La constitution d’équipes brassant les organisations, les fonctions et les compétences, le temps partagé entre institutions membres, les confrontations d’expériences avec les partenaires extérieurs, notamment étrangers, sont privilégiés afin de favoriser les fertilisations croisées, les partages de bonnes pratiques et l’identification de solutions créatives et innovantes.

Vous aimerez aussi...